• Emilien QUINART

    Statut : Doctorant en droit public à l’Université de Lille. Chargé d’enseignements à Sciences Po Lille ;

    Centre de recherches de rattachement : Équipe de Recherches en Droit Public (EA n° 4487) - Centre de Recherches Droits et Perspectives du Droit ;

    Sujet de thèse : « L’émancipation du pouvoir réglementaire (1914-1958) » ;

    Directeur de thèse : Pr. Emmanuel CARTIER ;

    Champs de recherche : Histoire constitutionnelle ; droit constitutionnel normatif ;

    Principales publications :

    • QUINART, E., « Une conception renouvelée de la loi ? » in : CARTIER, E., VERPEAUX, M., (dir.), La Constitution du 27 octobre 1946 : nouveaux regards sur les mythes d’une constitution « mal-aimée », Paris : Mare et Martin, 2018, 186 pages, spéc. p.69-88 ;
    • QUINART, E., « Gouverner c’est légiférer » (Dissertation corrigée), et « Scotland Act 1998 » (Commentaire de texte corrigé) in : BAUDU, A., (dir.), Droit constitutionnel et institutions politiques : Annales 2017-2018, Gualino – Lextenso-éditions. [A paraître] ;
    • QUINART, E., « Conseiller l’Etat sur l’état d’urgence : entre légalité et opportunité », AJDA, n°8, 7 mars 2016, p.426-434 ;
    • QUINART, E., « Quand le Conseil constitutionnel propose la loi ? », AJDA, n°3, 27 janvier 2014, p.142-146 ;
    • QUINART, E., BENIGNI, M.,« La QPC, facteur de convergence dans le procès conventionnel en aval du mécanisme ? », in : CARTIER, E., « La QPC ou l’introduction d’un nouveau gène dans le procès et l’architecture juridictionnelle française », colloque – Université de Lille 2, 17 juin 2013.